Sa Majesté le Roi rend hommage au travail des cheminots

Sa Majesté le Roi rend hommage au travail des cheminots

Ce mercredi 24 mars, Sa Majesté le Roi s’est rendu en gare d’Ottignies pour rencontrer des collaborateurs de la SNCB et d’Infrabel. Au gré de ses entretiens, le Roi a tenu à saluer le travail essentiel accompli par le personnel des Chemins de fer afin, en ces temps de crise sanitaire, de garantir la mobilité de tous.

Une reconnaissance royale

Sa Majesté le Roi est arrivé en gare de Bruxelles-Luxembourg pour prendre le train en direction d’Ottignies. A 8h15, il y a été accueilli par Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et Benoît Gilson, CEO d’Infrabel.

Le Roi est ensuite allé à la rencontre de quelques cheminots à l’œuvre sur le terrain. Il s’est d’abord rendu au premier étage du bâtiment de gare. Après un petit mot de bienvenue des deux CEO, Sa Majesté a rencontré, dans un souci de respect strict des règles sanitaires, un nombre limité de représentants des conducteurs et accompagnateurs de train.

Le Roi s’est ensuite entretenu quelques instants avec les agents commerciaux de la gare, avant de prendre la direction du quai N°1 où il a échangé quelques mots avec une équipe de nettoyage et avec des agents d’une équipe Securail, chargés d’assurer la sécurité des voyageurs.

Vers 9h, le Roi s’est rendu dans la cabine de signalisation d’Infrabel toute proche. Sa Majesté y a rencontré les 6 collaborateurs en charge de la régulation du trafic ferroviaire dans cette zone traversée chaque jour par près de 300 trains. Sa Majesté a enfin pris connaissance de l’état des lieux du chantier RER, relancé il y a tout juste trois ans sur cette ligne « Bruxelles-Ottignies ».

Cette visite, qui aura duré un peu plus d’une heure trente, a été marquée par les remerciements adressés à de nombreuses reprises par le Roi aux membres du personnel. Sa Majesté s’est manifestement montrée très consciente des efforts consentis par le personnel, depuis le début de la crise sanitaire, afin de continuer à offrir un transport sûr et performant.

Un service de trains ininterrompu

Dans ce contexte de crise d’une ampleur inédite à laquelle le pays est confronté depuis plus d’un an, la SNCB et Infrabel ont tout mis en œuvre pour pérenniser l’offre ferroviaire, un service vital à la population et à l’économie belge.

Dès le début du premier confinement en mars 2020, les deux entreprises ont mis en place un Service de Trains d’Intérêt National pour permettre aux personnes qui devaient absolument se déplacer en train, de le faire en toute sécurité sanitaire. L’offre ferroviaire maximale fut ensuite rapidement rétablie, avec des trains eux-mêmes à composition maximale, pour permettre de continuer les déplacements sur l’ensemble du pays tout au long de l’année, au fil des assouplissements et des nouvelles mesures.

Ceci n’aurait pas été possible sans l’engagement et le travail colossal des quelque 28 000 cheminots de la SNCB, d’Infrabel et d’HR-RAIL qui n’ont eu de cesse de travailler avec passion, flexibilité et créativité pour permettre aux trains de continuer à rouler et transporter les Belges dans des conditions optimales de sécurité.

Des métiers de première ligne

Les différents métiers des cheminots nécessitent, de par leur nature, une présence physique sur le terrain. Ces fonctions complémentaires et indispensables vont de l’entretien du matériel roulant en atelier au nettoyage quotidien des gares et de l’intérieur des voitures, à la conduite et l’accompagnement au sein du train, en passant par la maintenance et la supervision des infrastructures ferroviaires et des réseaux informatiques, sans omettre  la gestion du trafic en toute sécurité.

La SNCB compte aujourd’hui quelque 18 000 collaborateurs, dont près de 8 700 personnes sur le terrain. Parmi celles-ci, quelque 5 800 conducteurs et accompagnateurs de trains, 700 chefs et sous-chefs de gare, 720 agents commerciaux en gares, 600 agents de sécurité (Sécurail), 200 collaborateurs en charge de l’accompagnement de personnes à mobilité réduite, 350 agents de nettoyage et 310 techniciens en ateliers.

Le gestionnaire de l’infrastructure Infrabel, quant à lui, compte aujourd’hui 10 000 collaborateurs dont une grande majorité  en charge de la maintenance de quelque 6 500 kilomètres de voies principales et de la gestion quotidienne des 4 000 trains qui  circulent quotidiennement sur le réseau.

Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB : « Même au plus fort de la crise, les trains n’ont jamais cessé de rouler. Cette visite royale est un important signe de reconnaissance du travail accompli par des collaborateurs passionnés qui sont toujours restés en première ligne pour que toutes celles et tous ceux qui ont besoin de se déplacer puissent le faire dans les meilleures conditions de sécurité. Si nous avons pu remplir cette mission, c’est grâce à l’énorme engagement de tout le personnel, leur implication dans la mission de service public qui est la nôtre, leur flexibilité, leur créativité.  
Benoît Gilson, CEO d’Infrabel : « La visite que Sa Majesté le Roi a rendu aujourd’hui aux collaborateurs d’Infrabel et de la SNCB est, pour chacun d’entre nous, source d’une immense satisfaction. Sa Majesté a permis de donner un coup de projecteur sur l’abnégation dont ont fait preuve les cheminots depuis l’éclatement de la crise sanitaire. Dans des conditions plus ou moins difficiles, le personnel d’Infrabel reste fidèle au poste pour répondre aux besoins prioritaires de mobilité. En tant qu’Administrateur délégué, je suis fier de ce qui a été accompli. Je suis aussi confiant quant à la capacité de tous à poursuivre les efforts jusqu’au moment où nous aurons retrouvé un contexte serein. »
Georges Gilkinet, ministre fédéral de la Mobilité : « Chaque jour, 28 000 cheminot.e.s de la SNCB, d’Infrabel et d’HR-RAIL nous permettent de voyager en train dans le respect de règles sanitaires strictes. Ce service au public est essentiel pour notre mobilité, notre économie et notre bien-être social et moral. Je remercie sa Majesté le Roi Philippe d’avoir posé ce geste fort aujourd’hui en rencontrant ces  hommes et femmes qui depuis le début de la crise n’ont rien lâché. J’exprime également toute ma gratitude aux personnes de première ligne, accompagnatrices et accompagnateurs, conductrices et conducteurs, agent.e.s Securail, assistant.e.s PMR et d’entretien et bien d’autres. Merci à eux. »
Story image

Services de presse:

Elisa Roux
Elisa Roux Porte-parole SNCB
Frédéric Sacré
Frédéric Sacré Porte-parole Infrabel
Benoit Ramacker
Benoit Ramacker Porte-parole, Cabinet Georges Gilkinet

 

 

A propos de la SNCB

Avec plus de 900.000 voyageurs par jour (avant la crise du COVID-19), la SNCB veut être la solution pour une mobilité confortable et durable en Belgique. Son objectif : des clients satisfaits qui considèrent le train comme une solution évidente à leurs besoins en mobilité. La SNCB investit dès lors dans un mode de transport orienté client, dans des trains ponctuels et bien entretenus ainsi que dans des gares confortables, fonctionnelles et qui intègrent parfaitement les autres modes de transport intermodaux. La SNCB compte 18.400 collaborateurs qui, chaque jour, placent le client au centre de leurs préoccupations.