Avec sa stratégie vélo ambitieuse, la SNCB s'engage à offrir une capacité supplémentaire de qualité dans ses trains et ses gares

Avec sa stratégie vélo ambitieuse, la SNCB s'engage à offrir une capacité supplémentaire de qualité dans ses trains et ses gares

 

  • Augmentation de la capacité d'accueil de vélos dans les trains vers les destinations touristiques très fréquentées des cyclistes
  • Davantage de trains avec plus d’espace pour les vélos
  • Une signalétique claire
  • Davantage de parkings vélo, notamment sécurisés
  • Une meilleure information pour le voyageur

 

En adaptant sa stratégie vélo, la SNCB veut permettre aux voyageurs de loisirs de prendre leur vélo non pliable vers les destinations touristiques populaires. Ceci, entre autres, par la mise en service progressive de nouveaux trains à double étage offrant plus d’espace pour les vélos, et par l'adaptation de l'offre existante sur ces liaisons. De plus, le développement conséquent du nombre de parkings vélos dans les gares et de leur capacité se poursuit, avec un focus particulier sur l’information et la mise à disposition de vélos partagés et de parkings sécurisés.

Le vélo occupe une place de plus en plus importante dans les déplacements des voyageurs en train, une tendance qui s’est d’ailleurs accélérée avec la crise du COVID. Aujourd’hui, un navetteur sur cinq laisse son vélo dans le parking vélos de la gare. D'autres voyageurs emportent gratuitement leur vélo pliable et trouvent facilement une place pour le ranger en dessous des sièges du train ou entre ceux-ci. La SNCB investit dans l'augmentation du nombre de parkings vélos dans ses gares. Le nombre total de places disponibles augmentera au cours des prochaines années, pour atteindre au moins 150.000 emplacements (contre 108.000 aujourd'hui).

Une capacité vélos renforcée à bord des trains

Les voyageurs de loisirs optent eux aussi de plus en plus souvent pour la combinaison vélo non-pliant et le train. Les ventes de trajets vélo (au prix de 4 euros par trajet pour les vélos classiques, le vélo pliable étant gratuit) ont presque doublé au cours des 10 dernières années, pour atteindre 251.000 trajets en 2019. Étant donné que les voyageurs de loisirs prennent généralement le train avec un vélo classique et pendant le week-end, la SNCB travaille pour augmenter la capacité d'accueil des vélos dans les trains circulant sur des relations plus fréquentées. Le passage aisé du vélo au train ou l'embarquement du vélo à bord du train continueront de favoriser le nécessaire transfert modal.  

Avec la mise en service des trains à double étage M7 (qui disposent de voitures multifonctionnelles supplémentaires), le nombre total de places pour vélos dans le flotte de trains de la SNCB augmentera de 50% et passera à 6.700 d'ici 2025 (contre 4.450 aujourd'hui), dont près de la moitié seront accessibles sans intervention de l’accompagnateur de train et avec une faible hauteur d’embarquement.

Cependant, à court terme également (dès l'été de cette année), la SNCB souhaite mettre à disposition des capacités supplémentaires, soit en utilisant du matériel roulant doté d’espaces multifonctionnels, soit en prévoyant des voitures avec davantage de capacité pour les vélos vers les destinations touristiques très fréquentées (p. ex. la Côte et l’Ardenne).

Ainsi, pendant la période de l'année la plus propice au vélo en raison de la météo (avril-octobre), certaines relations IC vers la Côte et l’Ardenne (IC Eupen-Ostende et IC Bruxelles-Luxembourg) disposeront de voitures spécialement modifiées et offrant chacune un espace pour accueillir huit vélos supplémentaires (dans ces trains, le nombre de places pour vélos passera ainsi de 2 à 10).  Cela représente environ 600 places supplémentaires par jour sur l’ensemble des trains concernés (aller et retour).

Il est bien entendu important que les voyageurs sachent quels trains disposent d’une capacité suffisante et d’une faible hauteur d'embarquement, et à quel niveau du train ces voitures se situent. Pour cela, la SNCB lancera un projet d’innovation pour le test d’une web-app dédiée (qui serait à terme intégrée au planificateur de voyage existant) et l'installation d'une signalétique claire sur les voitures concernées.

Les trains vers la Côte et l
Les trains vers la Côte et l'Ardenne sont dotés de places supplémentaires pour les vélos

Un marché du vélo en plein essor : la nécessité de disposer de parkings vélos confortables et sûrs

Le marché du vélo étant en plein essor et les cyclistes optant notamment de plus en plus pour des vélos électriques, on constate une demande à la hausse non seulement pour des parkings vélos plus nombreux et plus faciles d’accès, mais aussi couverts et disposant d’un système de contrôle d'accès. La SNCB constate également une demande claire pour une offre de vélos partagés plus accessible et plus étendue.

Les informations sur le site web de la SNCB seront à l’avenir encore plus complètes. La SNCB y indiquera, par exemple, la présence de parkings vélos équipés d’un contrôle d’accès, ainsi que d'autres informations concernant l'accessibilité et les services en gares dédiés aux vélos. Tout ceci devrait encore renforcer l'attrait du train auprès des cyclistes.

La SNCB a consulté les associations de voyageurs et de cyclistes et a tenu compte de l’expérience de ses propres collaborateurs sur le terrain dans l'élaboration de sa stratégie. La SNCB continuera à adapter sa stratégie vélos dans les années à venir pour répondre aux attentes de ses clients.

Georges Gilkinet, Vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité : "Le vélo gagne en popularité et je veux le soutenir avec différentes mesures concrètes ! Si d’une part je souhaite que plus de personnes abandonnent leur voiture pour le train, je veux également rendre la combinaison vélo-train encore plus attrayante. Aujourd’hui, je suis enthousiaste de voir la SNCB travailler désormais à une stratégie ambitieuse et cohérente en matière de combinaison vélo-train. Elle prévoit par exemple des parkings à vélos supplémentaires, couverts et sécurisés, ainsi que davantage de vélos partagés dans les gares et une meilleure information du voyageur. Mais la SNCB prévoit surtout davantage de places pour les vélos dans les trains estivaux. J'ai en effet demandé tout particulièrement à la SNCB de faciliter, dès cet été, le transport en train des vélos. Dans les trains à destination de l’Ardenne et de la Côte, des places supplémentaires seront disponibles et clairement indiquées. Il existe enfin une véritable vision, fondée sur une enquête auprès des voyageurs et une consultation des associations de cyclistes.  C'est un excellent premier pas, et j’encouragerai la SNCB à développer encore davantage cette stratégie de vélo-train à l'avenir. En un mot : vive le vélo !"
Vincent Bayer
Vincent Bayer Porte-parole SNCB

 

 

 

 

A propos de la SNCB

Avec plus de 900.000 voyageurs par jour (avant la crise du COVID-19), la SNCB veut être la solution pour une mobilité confortable et durable en Belgique. Son objectif : des clients satisfaits qui considèrent le train comme une solution évidente à leurs besoins en mobilité. La SNCB investit dès lors dans un mode de transport orienté client, dans des trains ponctuels et bien entretenus ainsi que dans des gares confortables, fonctionnelles et qui intègrent parfaitement les autres modes de transport intermodaux. La SNCB compte 18.400 collaborateurs qui, chaque jour, placent le client au centre de leurs préoccupations.